Pourquoi souscrire une surcomplémentaire santé ? Et surtout, combien cela coûte !

Depuis son entrée en vigueur en 2016, la loi ANI impose aux employeurs du privé de mettre en place un contrat de mutuelle collectif au sein des entreprises. Ainsi, chaque salarié est couvert par le même contrat et bénéficie d'un accès aux soins optimisé. Cependant, certains ne sont pas satisfaits par les garanties de ces contrats et ont besoin de le renforcer. En conséquence, le marché des surcomplémentaires s'est développé depuis cette période. En quoi consistent ces nouveaux contrats de mutuelles ? On vous explique tout dans cet article.

une surcomplémentaire remboursant les frais de santé supplémentaires

Qu'est-ce qu'une surcomplémentaire santé ?

Une surcomplémentaire est un contrat non obligatoire permettant de compléter les garanties de votre mutuelle qui elle-même complète les remboursements de la Sécurité Sociale. La surcomplémentaire intervient lorsque vous n'êtes pas satisfait par les garanties que vous propose votre mutuelle actuelle.

En effet, à ce moment-là, vous aurez le choix entre résilier votre mutuelle pour en souscrire une plus adaptée ou la garder et souscrire une surcomplémentaire. À vous de voir quelle option est la plus intéressante.

En bref, la surcomplémentaire est comme une complémentaire d'une complémentaire, comme un troisième niveau de garanties.  Elle vous permettra d'améliorer ces dernières en y ajoutant des remboursements supplémentaires. Aussi, la surcomplémentaire pourra également renforcer les garanties de vos ayants droit (conjoint/conjointe et enfants par exemple). Eux aussi peuvent bénéficier de ce contrat.

Dans quel cas est-il important de souscrire une surcomplémentaire ?

Comme dit précédemment, la surcomplémentaire santé a pour objectif de vous apporter une couverture supplémentaire. Son but n'est pas de remplacer la mutuelle mais bien de la compléter. Avec une surcomplémentaire, vous aurez tout bonnement 2 mutuelles.

Si vous avez des besoins spécifiques et importants dans des postes de santé mal remboursés par la Sécurité Sociale ainsi que votre mutuelle, vous avez tout intérêt à souscrire une surcomplémentaire. Cette dernière complètera les lacunes de votre mutuelle et grâce à ses remboursements, vous offrira une prise en charge optimale.

Cependant, il faut faire preuve de bon sens afin de payer pour un contrat dont vous avez réellement besoin. Par exemple, si vous n'avez pas d'enfant, la défaillance de votre mutuelle sur l'orthodontie n'est pas importante. En revanche, si vous savez que vous aurez bientôt besoin de ce genre de soins dentaires, il peut être intéressant de souscrire une surcomplémentaire.

Besoin d'une surcomplémentaire pas chère ?

Cliquez ci-dessous pour obtenir gratuitement votre devis de surcomplémentaire parmi plus de 100 offres :

Comment fonctionne une surcomplémentaire santé ?

Si vous bénéficiez d'un soin précis, par exemple un implant dentaire, vous serez d'abord remboursé par la Sécurité Sociale sur la base d'un pourcentage du tarif de convention fixée par cette dernière. Celui-ci étant très faible, la Sécurité Sociale ne vous remboursera que peu.

Ensuite, votre mutuelle santé prendra en charge, selon vos garanties, partiellement ou intégralement le restant de la somme. Plus votre niveau de garantie en matière de soins dentaires est élevé, plus vous serez remboursé.

Cependant, sur ce type de soins, les remboursements de l'Assurance Maladie et de la mutuelle sont rarement suffisants. Si c'est le cas et que pour y pallier vous avez fait le choix de souscrire une surcomplémentaire, celle-ci interviendra afin de compléter les remboursements de la sécurité sociale ET de votre mutuelle actuelle. La surcomplémentaire devrait ainsi vous permettre d'être remboursé intégralement. 

Les conseils Mutsan.fr

Il n’est pas évident de trouver un contrat répondant exactement à tous vos besoins, votre contrat peut par exemple être excellent sur les remboursements des soins généraux, dentaires et optiques mais ne pas l’être en cas d’hospitalisation dans une clinique privée non-signataire de l’OPTAM.

Dans ce cas de figure, souscrire une surcomplémentaire renforcée dans les garanties hospitalières vous permettra certainement d’être mieux couvert sur ce poste de santé.

Quelles sont les garanties d'une surcomplémentaire ?

Certaines dépenses de santé ne sont que très peu remboursées par la Sécurité Sociale. Vous le constaterez au moment de souscrire à une mutuelle. Ainsi, c'est sur ces dépenses de santé que la surcomplémentaire va agir principalement.

Le but est de compléter votre contrat de mutuelle. Les dépenses faisant régulièrement l'objet d'une surcomplémentaire sont :

Avant de souscrire une surcomplémentaire, vous devrez réfléchir à propos des besoins de votre famille en matière de garanties pour que cette fois, tous ces besoins en termes de dépenses de santé soient couverts par vos différents contrats. 

Combien coûte une surcomplémentaire santé ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la surcomplémentaire santé ne coûte pas un bras. Au contraire, quand elle sert de renfort spécifique sur un poste de santé, elle est bien moins chère qu'un contrat de mutuelle.

Son prix va en toute logique dépendre du nombre de personnes à assurer mais aussi des garanties à renforcer. Plus elles seront nombreuses, plus vous paierez. Le prix sera évidemment différent en fonction de vos besoins : renforcement d’une dépense de santé en particulier ou renforcement global de vos garanties. 

Aussi, les prix vont varier en fonction des mutuelles. C'est pourquoi il est important de les comparer. Faire jouer la concurrence vous permettra de connaître les prix du marché mais surtout de trouver le contrat de mutuelle le moins cher possible.

Ainsi, certains organismes vous proposeront des contrats d'entrée de gamme à 5 ou 10 euros. Cependant, le prix ne doit pas être un élément clé dans le choix de votre surcomplémentaire. Vos garanties et votre santé doivent passer avant tout.

Comment choisir son contrat de surcomplémentaire parmi toutes les offres disponibles ?

Comme pour tout contrat d’assurance santé, il est nécessaire, avant de signer quoi que ce soit, de faire un bilan sur votre situation.

Il faut se poser les bonnes questions : ai-je réellement besoin d'une surcomplémentaire ou vaut-il mieux changer de mutuelle ? Sur quelles garanties ai-je besoin d'un renforcement ? Il est important d'analyser ses besoins actuels mais aussi d'anticiper les éventuelles futures dépenses pour ne pas se retrouver à devoir payer des imprévus.

Pour vous aider à faire vos choix, vous pouvez utiliser un comparateur d'offres en ligne. Cet outil vous permettra dans un premier temps de comparer le prix d'une surcomplémentaire avec le prix d'une mutuelle renforcée en garanties. Vous pourrez alors faire le choix de résilier et changer de mutuelle ou simplement opter pour une surcomplémentaire.

Aussi, grâce aux informations que vous lui donnerez, le comparateur vous permettra, peu importe votre choix, de trouver le contrat qui, à garanties égales, sera le moins cher du marché.

De plus, avant de choisir un contrat de surcomplémentaire, il est vital de s'intéresser aux conditions générales du contrat et plus particulièrement aux délais de carence.

Celui-ci correspond à la période durant laquelle vous ne serez pas couvert s'il vous arrive quelque chose. Les délais de carence allongés peuvent expliquer le faible coût d'une surcomplémentaire.

Ne négligez pas la lecture et la compréhension des conditions générales. Aussi, soyez prudents, les conditions et ce délai en particulier doivent être raisonnables. N'hésitez pas à les comparer entre les différents assureurs.

Enfin, il est important de savoir que vous n'êtes pas dans l'obligation de souscrire une surcomplémentaire santé avec le même assureur qui gère votre mutuelle. Vous pouvez bien évidemment être assuré par différentes mutuelles en même temps.

Est-il possible de transformer sa complémentaire santé en surcomplémentaire ?

Oui, cela est possible pour les couples de salariés étant tous les deux dans l'obligation de cotiser auprès des mutuelles de leurs deux employeurs. Dans ce cas, un de ces deux contrats peut devenir une surcomplémentaire.

Il vous suffira de préciser auprès de la Sécurité Sociale quel contrat intervient en premier. En toute logique, il est recommandé de faire du meilleur contrat celui qui sera prioritaire au regard des remboursements. La seconde mutuelle, elle, prendra le rôle d'une surcomplémentaire et interviendra au moment où la première n'aura pas suffi à rembourser la dépense de santé.

Comment résilier une surcomplémentaire ?

Pour de nombreuses raisons, il est possible de vouloir résilier sa surcomplémentaire santé. Cette dernière n'étant pas obligatoire, il est tout à fait possible de s'en séparer.

Mise à jour

Depuis décembre 2020, les assurés ont la possibilité de résilier à tout moment leurs mutuelles et / ou surcomplémentaires si le contrat a plus d’un an d’ancienneté. Le système est le même que celui existant déjà concernant la résiliation des assurances auto depuis la loi Hamon de 2014.

Comme pour les contrats de mutuelle, la loi Chatel vous permet depuis 2008 de résilier votre contrat de surcomplémentaire chaque année, à sa date d'anniversaire. Pour cela, il vous suffira d'envoyer une lettre recommandée avec accusé réception en respectant les délais de préavis inscrits dans les conditions générales de votre contrat. Dans cette lettre, vous n'avez pas à expliquer les raisons de votre départ.

Aussi, votre assureur est dans l'obligation de vous prévenir de votre droit de résiliation quinze jours avant la fin de la période de renonciation. S'il ne le fait pas, la loi Chatel vous permettra de résilier dans les vingt jours suivants.

De plus, dans certains cas, il est possible de résilier sa surcomplémentaire à tout moment. Par exemple, si vous changez de situation, que ce soit personnelle ou professionnelle, vos besoins en garanties peuvent nécessiter un changement. Aussi, si votre cotisation augmente de manière injustifiée, vous serez en droit de résilier votre contrat du jour au lendemain.